Pourquoi dit-on acier de Damas ?

La plupart d’entre nous entendent souvent parler d’un couteau de Damas ou d’un acier de Damas. Pourtant, il n’existe qu’une poignée de personnes qui connaissent réellement la signification du mot Damas. L’apparence mystérieuse et attirante de cet acier attire l’imagination des utilisateurs. Vous allez découvrir, dans cet article, ce qu’est véritablement.

L’origine du mot « Damas »

Selon les légendes, le mot « Damas » signifie la superposition d’un acier, afin de le rendre indestructible dans tous les sens. Autrefois, il est reconnu comme la combinaison de la magie et de la beauté de l’acier. En réalité, un acier Damas constitue de l’acier, sans aucune propriété magique. Pourtant, il se distingue par sa superbe plasticité ainsi que son extrême dureté, face aux altérations.

La plupart des épées légendaires ont été conçues avec de l’acier Damas, que l’on nomme le wootz. Elles se distinguent par leur forte concentration en carbone, à l’ordre de 1,5 à 2 %. Certaines d’entre elles ont été fabriquées au Moyen-Orient et en Inde. C’est grâce à la fusion du carbone et du fer à 1200 °C, à l’intérieur d’un creuset tout à fait hermétique. En le refroidissant dans la lenteur, un réseau de cémentite apparaît, ce qui est les motifs uniques.

L’acier Damas : ses propos

Quant à l’expression « acier Damas », il a pour signification de deux types d’aciers différents qui se ressemblent parfaitement. Le wootz constitue un acier qui a vu le jour au Moyen-Orient et en Inde, 300 ans avant J.-C. C’était la principale constitution des épées légendaires des Maures, durant les Croisades. Il en va de même pour les lames de Damas. Hélas, cette technique a disparu, durant le XVIIe siècle.

De nos jours, l’acier Damas, que l’on appelle aussi le Damas de Corroyage, n’est apparu que récemment, par rapport à l’histoire. Cette appellation est due à sa similitude au wootz. Pourtant, il s’agit d’une technique tout à fait différente. On obtient cet acier par le biais du soudage alternatif des couches d’acier dur et d’acier doux, qui se superposent. Cette méthode permet d’obtenir des couteaux Damas de qualité Premium.

Le terme Damas dans l’ère moderne

L’optimisation des lames damassées ainsi que l’industrialisation permettent de bénéficier des lames de haute qualité, tout en étant moins onéreuses. Ce qui n’est pas le cas pour les fabrications à petite échelle. En principe, cela concerne les aciers que l’on utilise avec les couteaux de cuisine, permettant de préserver un meilleur tranchant. Le cœur de ce type acier est reconnu pour son extrême résistance, comme les cas de :

  • VGMax
  • VG10
  • AUS10
  • Entre autres

Depuis ces dernières années, de nouvelles techniques apparaissent, aidant à la production d’un acier identique au Damas. Pourtant, la technique artisanale reste la meilleure méthode de toute l’industrie. Néanmoins, la grande majorité de ces nouvelles techniques sont inspirées de la méthode ancestrale. D’ailleurs, le processus de fabrication de l’acier se fait à partir de la métallurgie des poudres.

Toutefois, le Damas a pour objectif principal d’obtenir de l’esthétisme. C’est grâce à la superposition des couches et le bon choix de matériaux.