Les couteaux japonais peuvent-ils aller au lave-vaisselle ?

Le couteau pour assurer une meilleure utilisation et durer plus longtemps doit être bien entretenu. Dans cette optique, vous vous demandez si les couteaux japonais peuvent être nettoyés dans un lave-vaisselle. Voici les réponses en quelques lignes.

Le lave-vaisselle risque de provoquer de la rouille progressive

Un couteau japonais, comme tout autre couteau de cuisine, est conçu en acier. Et bien qu’il soit de qualité pourvu que vous fassiez le bon choix, cet accessoire peut aussi subir de la corrosion. En effet, la rouille attaque toujours l’acier, surtout si celui-ci contient du fer. De plus, l’oxydation peut recouvrir tout l’acier s’il n’est pas bien entretenu.

Comme on utilise des produits chimiques dans le lave-vaisselle, cela peut être nocif pour le couteau. Par ailleurs, le mélange des métaux pendant le lavage et le rinçage favorise le dépôt de particules sur la lame. Il est préférable de réaliser un lavage manuel et de bien sécher le couteau avec un chiffon après le lavage.

Le lave-vaisselle peut pourrir le manche du couteau

Lorsqu’il s’agit de couteaux, il ne faut pas oublier le manche. Cette partie est tout aussi importante que la lame puisqu’elle permet de bien tenir l’équipement. Si vous pouvez manier si bien le couteau, c’est bien grâce au manche. Donc, il ne faut pas oublier d’en parler.

En effet, laver le couteau à la machine peut aussi avoir des conséquences sur cette partie. L’humidité et la chaleur peuvent avoir des effets sur le bois et même sur le plastique. En d’autres termes, il est déconseillé de laver au lave-vaisselle, même un couteau japonais.

D’autres conseils pour bien entretenir son couteau japonais

Bien sûr, le nettoyage n’est pas la seule façon d’entretenir le couteau. Il y a d’autres bonnes habitudes que vous devez avoir pour garder le charme et l’efficacité de votre couteau japonais le plus longtemps possibles.

  • Assurez-vous de bien l’aiguiser. En effet, bien tranchant, l’accessoire pourra vous aider à réaliser le travail de coupe plus facilement.
  • Pensez à bien ranger le couteau lorsque vous ne l’utilisez pas. Il y a des rangements adaptés pour ce genre d’accessoires. Nous parlons notamment du bloc de couteau. Sinon, vous devez éviter le fourre-tout où les places sont humides.
  • Surtout, évitez de ranger un couteau humide.

Les différentes variétés de couteaux japonais

Vous devez savoir qu’en fonction du travail à réaliser, il existe différentes variétés de couteaux japonais.  Il y a le santoku qui est en fait le couteau de chef. Il permet de concasser, de transvaser et bien sûr de couper. Ce type de couteau se distingue par sa lame qui présente une courbe derrière la pointe.

Il y a aussi le nakiri pour les légumes. Il est destiné à trancher les carottes, les choux, les concombres, etc. L’Yanagiba qui permet de travailler le poisson cru. Ce couteau ressemble plus à un sabre qu’à un couteau. Il ne faut pas oublier le Petty, le Sujihiki, le Deba, le Shotoh et le Gyuto.